La détermination d’objectif, première étape capitale d’un coaching

La détermination d'objectif caochplanet

La détermination d'objectif caochplanetLe but de la détermination d’objectif en coaching ou TCC

La détermination d’objectif est la base du coaching c’est ce par quoi on commence. Elle sert à bien clarifier, ce sur quoi vous allez travailler avec votre, coaché(e). Cette démarche est capitale, c’est la base de votre travail, il vous permettra de savoir ou vous allez, de manière claire nette et précise, et de faire savoir à la personne en face de vous ou vous l’emmener, soit, vers quels objectifs vous allez concrètement, travailler ensemble.
La détermination d’objectif à un autre but. En effet, elle permet d’établir un rapport de confiance, et que les deux interlocuteurs, le coach et le coaché, se sentent à l’aise rapidement, ce qui généralement ne s’obtient pas forcément rapidement, quand on ne se connaît ni d’Eve ni d’Adam. C’est pourquoi l’étape de la détermination d’objectif est aussi capitale car elle va permettre de nouer, de tisser, un lien de confiance qui permet par la suite de travailler avec les outils du coaching qui sont la PNL, hypnose Ericksonienne, l’intelligence émotionnelle, les profils de personnalités.

Combien de temps prend une détermination d’objectif en coaching

La détermination des objectifs ne doit pas être sous estimée. Je vous invite à prendre votre temps si vous êtes le coach pour bien aider votre coaché. En effet, il faut entre une heure (très rarement, mais ca peut vous arriver lorsque la personne est totalement prête à changer, très motivée et d’un état d’esprit très positif) et cinq heures au minimum avant de commencer à travailler sur les objectifs. Vous devrez donc les remettre délicatement dans un principe de réalité en leur expliquant que pour préparer vos séances, vous devez bien avoir des informations sur elles, que vous ne les connaissez pas, et que cela n’est pas en une heure top chrono que vous serez dans leur tête pour y régler leur problématique.

La détermination d’objectifs en coaching consiste en 6 questions

La détermination d’objectif(s) en coaching consiste en sept questions, bien précises. Sauf en cas de rare d’urgence, où votre coaché peut angoissé, et vous sentez qu’il est inutile d’obtenir des informations en restant dans le dialogue et qu’une séance de détente, si il est très stressé, lui sera d’un plus grand recours. Puis à la séance suivante vous y reviendrez sur votre détermination d’objectif(s).

1 ère question de la détermination d’objectif, en coaching : Quels sont vos objectifs ?

Clarifier ses objectif, formation au coachingClarifier ses objectif, formation au coachingClarifier ses objectif, formation au coachingClarifier ses objectifs, formation au coachingClarifier ses objectifs, formation au coachingIl vous faut bien clarifier les fantasmes et les projets, un fantasme est un idéal, tout est permis, un projet part toujours d’un idéal, d’un fantasme qui en se concrétisant de manière réaliste, devient un projet atteignable. L’objectif doit être réaliste et si possible quantifiable, faire verbaliser sur ses objectifs la personne est capital. Pour cela, reportez à vous à l’article sur la méthode SMART. Armez- vous de votre marteau piqueur, et creusez avec celui-ci. Je prends cette image, pour vous expliquer, qu’un bon coach ou psy, creuse, creuse, et creuse encore, il va chercher les informations au fond de son coaché ou de son patient. Des exemples courants de réponses à la question : « quels sont vos objectifs » sont : « Je vais mal, j’ai du mal », cette réponse est floue, elle n’est pas quantifiable, elle n’est pas réalisable et elle n’est pas un objectif. Cette réponse est un constat, et ce constat est évident, il saute aux yeux : la personne pleure, tord ses mains, et si elle vient vous voir, ça n’est pas parce que ca ne va. Les personnes dont vous vous occuperez, sauf quelque cas rares, vous déballeront toute une liste de symptômes et de problématiques, et pas d’objectifs, ce qui est normal car elles sont embourbées dans leurs problèmes et n’ont pas le recul, que vous leur donnerez, pour pouvoir se projeter dans des objectifs. Autre exemple de réponse à la question « quel sont vos objectifs ? » : « je ne dors plus », alors que vous devez obtenir de la personne elle-même, (et non pas de l’écoute de vos paroles), soit « je souhaite dormir à nouveau », ou encore, « je souhaite dormir », ou « je souhaite avoir un sommeil de qualité », ou « idéalement, j’aimerai être en forme à mon réveil ». Pourquoi ? Sachant que notre inconscient ne prend pas en compte les négations, si une personne qui vient pour arrêter de fumer, vous dit « je viens pour ne plus fumer », son inconscient entend, « je viens pour fumer » (!). Cette première étape consiste donc à aider la personne à parler de ce qu’elle veut et non plus de ce qu’elle ne veut plus. Ou encore, cette première question consiste à accompagner votre patient ou coaché à se projeter dans ce qu’il veut et non plus dans ce qu’il ne veut plus.

2 ème question de la détermination d’objectif en coaching : En quoi est-ce que cet ou ces objectifs sont importants pour vous ?

Cette question permet de booster les motivations du patient et du coaché et de compléter les objectifs. Même si vous savez très bien en quoi c’est important pour la personne qu’elle arrete de fumer, qu’elle maigrisse, qu’elle retrouve confiance en elle, etc. le fait de lui faire verbaliser, aidera votre coaché ou patient à se projeter dans le sens que ca fait pour lui ou elle d’atteindre son objectif. Exemple : « je souhaite être indépendant de la cigarette car mon conjoint est inquiet pour ma santé, et c’est important aussi à mes yeux de prendre soin de ma santé, de mieux respirer, et de me sentir plus serein sur l’avenir, plutôt que de ressentir des peurs liées à une maladie du fait que je fume. »

3 Comment vous sentirez vous lorsque vous aurez atteint cet objectif ?

Déterminer ses objectifs, formation coachingProjetez la personne dans ses ressentis et ses émotions positifs afin de continuer à la motiver davantage. Encore une fois, il est évident que le coaché ou le patient va vous répondre : je vais me sentir bien, plus heureux, ou plus léger, ou plus épanoui. Mais gardez à l’esprit que cette projection dans un état qu’il souhaite doit être verbalisée afin qu’il s’y projette, ca le motivera pour le reste du travail que vous ferez avec lui.

4 En quoi la réalisation de cet objectif va modifier votre environnement (écologie afin que rien ne bloque dans les étapes du coaching ?

L’environnement est tout ce qui est autour du coaché. Alors que les questions précédentes le concernaient directement, celles-ci concernent son environnement, c’est à dire : sa famille, ses amis, sa vie sociale, ses collègues, etc. Une réponse peut être : mes amis seront contents pour moi, ils savent combien ca compte à mes yeux, j’ai le soutien de mon partenaire, ou encore suivant l’objectif : ma femme va être rassurée pour ma santé. Cette question permet de s’assurer que rien autour de votre coaching ne peut interférer dans la réalisation des objectifs que souhaite le coaché. Un exemple concret : parfois une personne souhaite s’investir plus dans sa carrière, mais son conjoint ou sa conjointe à peur que son partenaire soit moins disponible dans la relation. Il faudra alors peut être demandé à rencontrer le ou la conjointe pour le rassurer, ou indiquer à son ou sa coaché(e) qu’il/elle devra s’engager auprès de son/sa partenaire à veiller à se rendre disponible pour la relation malgré le changement de carrière

5 Obstacles : qu’est-ce qui ferait que vous ne pourriez pas atteindre votre objectif (malgré ce coaching) ?

Cette question est pour valider une dernière fois avec votre coaché qu’il n’y à pas de blocages qui pourraient faire que la personne n’atteignent pas son objectif lors de son accompagnement en coaching. Sachant qu’il peut ne pas y avoir d’obstacle à l’atteinte de ou des objectifs, que la personne souhaite réaliser. Cette question permet aussi de continuer de projeter le coaché dans la réalisation et l’atteinte de son objectif.

6 Ressources : qu’est-ce qui va vous aider à atteindre votre objectif  en plus de ce coaching ?

Demandez à la personne tout ce qui va aider la personne à atteindre son objectif. Sa réponse peut être : « vous, ma détermination, ma volonté, la confiance en la PNL, la confiance en l’hypnose, la confiance en la TCC, le soutien de mes amis et de ma famille, le fait qu’un de mes collègue à fait des séances de coaching et j’ai vu le changement en lui, tel livre que j’ai lu et qui m’à ouvert les yeux, » etc.

Vidéo d’une détermination d’objectif en préparation d’exercices de coaching ou d’hypnose, surtout d’hypnothérapie

Dans cette vidéo, vous pourrez constater les étapes à bien respecter lors de la détermination d’objectif et combien il est capital de bien creuser l’objectif, de vous assurez que vous partez bien sur le bon ou les bons objectifs lors de votre coaching.

Autres articles liés au coaching :

Accompagnement coaching de vie
La PNL, ou Programmation Neurolinguistique, la technique de prédilection employée en coaching

6 Comments on “La détermination d’objectif, première étape capitale d’un coaching”

  1. Cette formation, que j’ai suivie, est passionnante et extrêmement concrète, elle s’applique aussi bien dans le cadre d’une psychotherapie que de facon personnelle, c’est une ouverture immense sur la perception des choses et des êtres. Elle est au coeur de toutes les therapies brèves et indispensable à la pratique thérapeutique. A faire absolument!!

  2. La seule possibilité à un bon coach de conduire son patient est la force de l’attention qu’il chez développe chez le patient et la répétition d’une forme hardie de volonté à assainir son esprit. Nous savons tous qu’un homme est fait de sentiments d’émotions et d’intentions ce qui peut le conduire à un niveau supérieure de sa vie ainsi le coach doit garder donc capter d’abord l’attention de son coaché lors de la détermination d’objectifs. L’esprit de l’intéressé est certainement abattu face à un état de fait et sa conscience ou son juge intérieur le condamne régulièrement de ce qu’il accomplit. Cet état s’est imprimé en lui que par l’habitude. Le coach devra l’accompagner, une fois la détermination d’objectif terminée, à modifer ses mauvaises habitudes de jugement, de pensées, car c’est bien cela le plus complexe chez l’humain, et un bon coaching permet d’y arriver.

  3. La détermination d’objectif nous permet de creuser et clarifier le ou les objectifs du coaché ou patient, ces derniers étant souvent flous et confus, pour pouvoir l’accompagner au mieux. En adoptant une attitude neutre et bienveillante, sans jugement, le coach ou le thérapeute parviennent ainsi à créer une relation de bien etre et de confiance pour déterminer au mieux les objectifs à atteindre, en sachant d’ou le thérapeute ou coach et son patient et coach partent, où ils vont et comment ils y vont, soit avec quels outils, certains étant plus appropriés que d’autres pour arracher vite et bien là à ce que la personne que nous accompagnons souhaite. Parmi ces outils, nous pouvons citer, la PNL, l’hypnose, les profils de personnalité, l’analyse transactionnelle, la thérapie cognitivo comportementale et l’intelligence émotionnelle. La détermination d’objectif et très bien expliquée dans la formation sur l’hypnose et la PNL que j’ai suivi.

  4. Merci pour cette vidéo éclairante sur le travail du thérapeute lors de la détermination d’objectif(s). Voir Myriam Roure dénouer, démêler, d’une voix douce et bienveillante, les problématiques et enjeux de son patient permet de mesurer combien les mots, la posture, les regards, le sourire et le timbre de voix sont déterminants pour la mise en place d’une relation de confiance, pour initier une collaboration efficace. Peu à peu, le patient pressent et accueille les maux cachés derrière les mots qu’il emploie, grâce à l’accompagnement structuré de la professionnelle. Visionnage très instructif !

  5. Dès cette première étape le coaché entreprend son travail de changement, car le professionnel n’est qu’un guide pour l’amener à mieux se recentrer et se découvrir. Par la détermination d’objectif celui ci l’aide à éclaircir son projet d’un point de vue personnel mais aussi en prenant en compte son environnement et en pointant les détails que celui ci ne voyaient plus comme dans un brouillard. C’est pourquoi lui faire reformuler positivement et visualiser dans l’avenir lui permet d’avoir une approche plus claire, précise et ordonnée de ce qu’il souhaite obtenir ainsi que de lui apporter la première impulsion en développant confiance, motivation et collaboration.
    La détermination d’objectif est le fil rouge du thérapeute, qui en ressort la personnalité, le vako, la carte du monde… de son patient afin de pouvoir parler le même langage.
    Tous les protocoles ne rattraperont pas une mauvaise détermination d’objectif, c’est une étape clé.

  6. Toute construction solide doit avoir de bonnes bases, c’est pourquoi il est déterminant de savoir se fixer un cap à suivre, avec une feuille de route. Mais aussi d’apprendre à connaître le patient afin de personnaliser la thérapie au plus près de ses besoins et d’établir une relation de confiance avec lui. La détermination d’objectifs permet enfin au patient de repérer tous les éléments qui entrent en ligne de compte dans son objectif de changement : sa motivation, ses ressources, les implications sur son environnement et éventuellement les obstacles à surmonter. Une fois ces bases de travail établies, le thérapeute peut avoir recours à ses différents outils vus en formation pour accompagner son patient jusqu’aux objectifs fixés.

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager vos idées, cela me fera plaisir et cela peut aider d'autres internautes. Si vous souhaitez préserver votre confidentialité, il vous suffit de mettre un pseudo.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.