Le métier de conseiller conjugal au quotidien

conseiller conjugal

Rétablir le bonheur à deux, préserver et réparer les couple des épreuves tels que les conflits, la jalousie, l’infidélité, le besoin d’espace, de liberté, les luttes de territoire ou de valeurs différentes, tel sera votre défi en tant que thérapeute conjugal. Mais encore, vous aurez à aider le couple à enfin éviter ou sortir des écueils classiques de la routine et des disputes stériles, pour faire naitre à nouveau du désir entre eux, de la confiance, l’envie de s’investir à nouveau dans la relation, et apaiser les tensions installées, sera passionnant. Parfois, votre devoir sera surtout d’accompagner un des deux partenaires, dans les cas de séparation. Vous l’aiderez à accepter la séparation, à mieux la vivre en la subissant moins. Vous devrez l’accompagnez en douceur et en reconstruire son estime qui aura parfois été brisée en mille morceaux face à la dure réalité.

La vie de couple peut devenir un formidable bonheur, qu’il faudra alors savoir construire, entretenir, préserver, reconstruire souvent, car la vie de couple peut aussi devenir un véritable enfer. En effet, dans le cadre de votre pratique, vous rencontrerez des personnes vivant ou subissant une relation passionelle, une trahison, de la joulousie maladive, ou des rapports de manipulation de la part de son partenaire.

La relation entre patients et conseiller conjugal

Il vous faudra transmettre à vos patients, qu’un couple demande beaucoup de patience et confiance en plus des sentiments qui eux sont là naturellement. Mais aussi, afin que la relation soit épanouissante, cela demande un engagement fort de la part des deux partenaires, un soutien mutuel. La connaissance des différences entre les hommes et les femmes aidera grandement le couple à traverser les tempêtes de la vie qui peuvent le secouer grandement dans ses fondements. En effet, après l’étape un peu idyllique des six premiers mois/un an, où, de par l’état amoureux les partenaires sécrètent des hormones euphorisantes, un peu comme si l’on était drogué, et où ils idéalisent leur partenaire ; les mois suivants, les partenaires retombent sur terre, parfois avec perte et fracas. Ce moment est décisif, soit la passion s’arrête, soit elle évolue parce que les partenaires vont arriver à modifier leurs habitudes et s’adapter.

Pour un jeune couple, quel que soit l’âge des partenaires, l’art consiste à faire respecter son indépendance vis à vis de sa famille, tout en maintenant des liens affectifs avec eux, mais aussi à faire respecter son indépendance à son partenaire, et ça n’est pas une mince affaire que de trouver la juste distance entre la fusion et l’éloignement, entre la dépendance et l’autonomie.

La mission du conseiller conjugal

Les professionnels du conseil conjugal vont accompagner les couples, malgré les traumatismes de la vie tels que les maladies, les deuils des parents des conjoints, le stress, les points de divergence sur l’éducation des enfants ou de leurs loisirs, les secousses financières, le désir qui s’émousse, les changements d’objectifs de vie tel qu’un souhait de changer de région ou de profession de la part d’un des deux partenaires, ou encore, le désir d’avoir un enfant, autant d’évènements, qui peuvent déstabiliser un couple.

En tant que conseiller conjugal, vous générez des prises de conscience, en expliquant à vos patients, et leur faisant intégrer, incarner, qu’aimer c’est donner de soi sans calcul mais aussi savoir dire non, s’affirmer dans ses besoins ainsi que ses limites. Donner oui, mais pas au point de s’oublier. Vous les aiderez à se déculpabiliser ou au contraire se sentir légitime dans le fait de prendre du temps pour eux, sans l’autre partenaire, ou sans l’enfant, ou les enfants, afin qu’ils se retrouvent et se reconnectent à eux mêmes, plutôt que de déclarer un épisode dépressif, ou si c’est déjà le cas, pour en sortir plus vite.

Vous devrez transmettre que pour une majeure partie de la société, La notion du couple a changée, tout comme la société. Nous sommes  les tentations, entre les films de plus en plus osés et les sites de rencontres qui rendent à la mode, l’adultère tel Gleeden, site de rencontre extra conjugale, ceux pour seniors, Webcamo, pour les voyeurs, ou ceux pour masquer son infidélité tels que Alibi.com. Notre société tend plus vers la recherche du bonheur individuel, que vers celui d’autrui.

Comment aider un couple en tant que thérapeute conjugal

La question demeure, peut-on s’accomplir plus pleinement en couple ou célibataire ? Cette montée de l’individualisme signe le déclin de ce que le sociologue Alain Ehrenberg appelle « la société de destin ». A savoir, une vie pré-écrite qui n’évoluerait pas avec le temps, illustrée par le triptyque des années 60 : un partenaire, un travail, une maison pour la vie. La période actuelle tend plus à prendre plus soin de soi, car plus nous nous sentons bien, plus nous pouvons réinvestir cette énergie, ce bien être, et cette disponibilité dans notre couple et à l’être aimé, par de multiples petites attentions telles que, lui préparer son plat favori, lui faire couler un bain, le surprendre avec un cadeau inattendu, ou encore le masser. De manière à ce que notre compagne ou compagnon, réalise la chance qu’il ou elle, a, de partager notre vie.

Vous aurez souvent un rôle d’éducateur, en apprenant ou en réapprenant que vivre à deux, c’est savoir exprimer ses désirs ainsi que ses déceptions, et que le maître mot et échanger. Echanger c’est à dire : partager ses pensées, ses émotions ainsi que ses ressentis, ne plus enfouir et accumuler la rancoeur. Arriver à exprimer ses désirs, ses déceptions, ses désillusions, ainsi que ses limites sans faire de dégats lorsque l’on est colérique, et s’autoriser à le faire quand on est timide, ce qui s’apprend, et c’est ce que vous apprendrez à vos interlocuteurs : à s’affirmer, entre autre. La plupart des époux aiment faire plaisir, mais sont en manque d’idées. En matière de sexe, c’est la même chose : lorsque nous ne disons pas clairement à notre partenaire ce que nous aimons, ce dont nous avons envie et ce que nous n’apprécions pas, il/elle ne le devinera pas forcément tout seul. Demander gentiment, clairement (en appelant un chat un chat pour lever toute ambiguïté) ses satisfactions, quelle soient sexuelles, ou autre, est légitime.

Crédits photo : Greg

2 Comments on “Le métier de conseiller conjugal au quotidien”

  1. Pingback: En quoi un mp3 ou un cd d’hypnose et de coaching peut aider la sexualité au féminin | Coachplanet

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager vos idées, cela me fera plaisir et cela peut aider d'autres internautes. Si vous souhaitez préserver votre confidentialité, il vous suffit de mettre un pseudo.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.